+32 69 23 32 82

L’hospitalisation et l’intervention

Informations et documents > Avoir une intervention chirurgicale > L’hospitalisation et l’intervention >


Pour toutes les interventions :

L’équipe médicale de la clinique et le personnel mettront tout en œuvre pour vous apporter des soins attentifs, compétents, individualisés et rendre votre séjour le plus agréable possible.

Pendant votre hospitalisation, une infirmière et une aide-soignante prendront en charge vos soins et se tiendront à votre écoute en cas de difficultés.

Tous les moyens seront mis en œuvre pour vous traiter avec égard, préserver votre intimité et votre tranquillité et respecter votre vie privée et assurer votre sécurité. En retour, il vous sera demandé de respecter les règles d’hygiène, de sécurité et de courtoisie pendant votre séjour.

Si vous devez subir une anesthésie générale, ou neurolept-analgésie, il est nécessaire d’être à jeun (c’est-à-dire ni boire, ni manger) 6 heures avant l’intervention. Le non-respect de cette consigne entraînera l’annulation de l’intervention.

Lorsque vous préparerez vos effets personnels,N’OUBLIEZ PAS VOTRE DOSSIER MEDICAL, ni, s’il y a lieu, les vêtements médicaux prescrits (lipopanty, bas anti–thrombose…) . N’emmenez, si possible, aucun bijoux précieux (ou mettez-les au coffre de la clinique avec vos valeurs pendant l’opération). Prévoyez pour la clinique et pour votre sortie des vêtements confortables et faciles à enfiler.

Prévoyez de prendre une douche ou un bain avant de vous rendre à la clinique, d’avoir les cheveux propres et pour les dames de ne porter bien sûr, ni vernis à ongle ni maquillage.

Si vous portez des lentilles de contact, un appareil dentaire, ou des prothèses auditives, il faudra impérativement les enlever avant l’anesthésie.

Juste avant l’intervention, le Docteur Le Louarn dessine sur votre peau au marqueur dermique (feutre médical), les repères qui vont lui permettre d’effectuer le programme opératoire prévu. Ceci est bien sûr réalisé avant que l’anesthésiste ne s’occupe de vous. S’agissant d’un acte à visée esthétique, par essence non vital, si au décours de cette phase essentielle, un désaccord important était mis au jour entre le chirurgien et vous-même à propos de l’intervention programmée (emplacement d’une cicatrice, effet recherché ...), l’acte chirurgical serait obligatoirement reporté à une date ultérieure afin de vous donner, ainsi qu’au chirurgien, toutes les chances de prendre la meilleure décision.

Si vous êtes hospitalisé(e):

 Si vous désirez qu’un proche puisse rester avec vous pendant votre séjour, réservez à l’avance une chambre avec un lit accompagnant. La clinique peut aussi organiser une garde particulière si vous le souhaitez.

Il vous sera demandé, comme à vos visiteurs, de respecter le silence nécessaire au rétablissement des patients. Donc il faut prévoir un « ipod » ou un « discman » si vous voulez écouter de la musique et, veiller au volume sonore de votre téléviseur.

Il est interdit de fumer ou d’introduire des boissons alcoolisées dans les cliniques ainsi que d’utiliser des téléphones portables pour éviter de perturber certains équipements médicaux. Enfin, il est souhaitable de limiter le nombre de vos visiteurs pour des raisons d’hygiène et pour assurer votre récupération.

Si vous désiriez prolonger votre séjour au-delà de cette autorisation de sortie, pour des raisons de commodités personnelles, il faudra obtenir l’accord de l’administration de la clinique.

Si vous êtes opéré(e) en externe :

Demandez à une personne VALIDE ET RESPONSABLE de vous accompagner. Les produits anesthésiants étant euphorisants, ne planifiez pas de décisions importantes pendant 24h et, vos réflexes étant amoindris ne prévoyez aucun acte nécessitant de la concentration, ou l’utilisation d’appareils potentiellement dangereux. Si vous repartez en voiture VOUS NE POURREZ EN AUCUN CAS CONDUIRE.
Avant de quitter la maison, assurez vous d’avoir tout prévu pour votre retour :

Prévoyez un repas léger.
Sur la table de nuit, Arnica 5CH, comprimés anti-douleurs à base de paracétamol (Dafalgan, Doliprane …), une bouteille d’eau minérale.
Il faut prévoir la présence d’un proche à la maison. En effet, vous ne devrez pas vous lever, pendant la nuit qui suit l’intervention, sans être accompagné(e), même pour aller aux toilettes et, même si vous vous sentez parfaitement bien (les produits d’anesthésie peuvent produire des effets identiques à l’abus d’alcool).

Il faut vous lever le lendemain et marcher un peu pour la circulation sanguine, et ce, même si vous êtes fatigué(e).